Désinfection de l’air aux UVC dans les installations de cannabis :
unités dans les conduits ou portables

L’importance de la désinfection de l’air au sein des installations de cannabis est en train de devenir le nouvel outil des producteurs de bio et de qualité pour lutter contre les moisissures, les champignons, les bactéries qui peuvent anéantir vos cultures. Les producteurs faisant de la qualité comprennent que la prévention est la clé, plutôt que d’attendre l’apparition d’une éclosion et de faire des traitements localisés. La prévention est beaucoup plus efficace et moins coûteuse à long terme. Cependant, à mesure que l’utilisation de la désinfection de l’air aux UVC augmente, de nombreux producteurs se demandent quelle méthode choisir : utiliser leur système CVAC, ou utiliser un purificateur UVC autonome / portable. Discutons de chaque méthode en détail.

SYSTÈME DE DÉSINFECTION DE L’AIR AUX UV-C INSTALLÉ DANS LES CONDUITS

Si votre installation de cannabis utilise un système de chauffage, ventilation, et air conditionné (CVAC) pour contrôler la température, l’humidité et les particules, l’installation d’un système de désinfection de l’air aux UVC dans le conduit de retour ou d’alimentation peut être un outil efficace pour améliorer la qualité de l’air et prévenir le mildiou. Le système de CVAC fournit des changements d’air de 10 à 20 fois par heure. La majorité de l’air dans la salle de culture est aspirée dans le système de CVAC plusieurs fois par heure. Cela fait de l’utilisation du système CVAC le moyen le plus efficace et le plus économique pour la désinfection de l’air. Vous devez impérativement choisir un système de désinfection de l’air aux UVC de qualité commerciale, capable de fonctionner avec un flux d’air extrêmement rapide, allant de 2 000 à 25 000 pieds cubes par minute (PCM). Le mildiou, le botrytis, les moisissures et les champignons sont extrêmement robustes et nécessitent une intensité élevée d’UVC et un temps de contact modéré pour la désinfection du mildiou, du botrytis et des autres moisissures / champignons associés.

Le système de désinfection de l’air breveté GC-BioWall Max aux UV-C est spécialement conçu pour les applications commerciales avec des débits d’air élevés et des niveaux de contamination élevés. En installant le GC-BioWall Max dans les conduits de retour ou d’alimentation, associé à un taux de renouvellement d’air élevé par heure, il peut désinfecter (en moyenne) 95% du mildiou, du botrytis, des moisissures et des autres champignons par heure. Cela est essentiel pour réduire et prévenir en permanence toute épidémie de contaminants dans votre installation de cannabis. Le mildiou ne se limite pas au cannabis, il infecte de nombreux types de fruits et de légumes, il est largement répandu à l’extérieur et entrera constamment dans votre installation par différents moyens. Il est essentiel de se préoccuper de la prévention et de ne pas attendre l’apparition d’une épidémie. Une épidémie de mildiou peut survenir en moins de 12 heures. Si votre système ne désinfecte pas activement l’air chaque heure, il risque de ne pas être en mesure de suivre la croissance rapide du mildiou.

bio-wall_process_en
bio-wall-max-installation2

UNITÉ PORTABLE DE DÉSINFECTION DE L’AIR

Si votre installation de cannabis n’a pas de système CVAC ou si le système CVAC n’a pas de conduit de retour ou d’alimentation capable d’installer un système UV-C, la meilleure méthode consiste à utiliser un système de désinfection d’air UV-C autonome / portable. Ces unités autonomes ont généralement une lampe UV-C, une filtration et un moteur de ventilateur. Comme mentionné ci-dessus, les changements d’air sont cruciaux pour la prévention du mildiou, du botrytis et d’autres moisissures. Si vous utilisez un système autonome dont le débit de PCM est bas, il vous sera difficile de faire concurrence au système de CVAC. Un système CVAC typique de 5 tonnes a 2 000 PCM, si vous possédez une unité autonome avec un faible PCM, elle ne pourra jamais traiter complètement l’air dans la pièce car elle est en concurrence avec l’air du système CVAC. C’est une bataille perdue d’avance et quelles que soient les performances de désinfection, si l’unité ne peut pas réaliser au moins 6 renouvellements d’air par heure, elle sera inefficace pour véritablement prévenir l’agressivité du mildiou. Il est connu qu’un producteur peut avoir une épidémie de mildiou en moins de 12 heures. Si une unité autonome ne peut pas désinfecter une grande quantité toutes les heures, elle ne pourra pas suivre le niveau de contamination.

gc-s300-stand_alone-01
Sanuvair® S300
mcb1781
Sanuvair® S1000

Start typing and press Enter to search